L’USTA forme ses enseignants sur le mind-mapping.

L’Université Saint Thomas d’Aquin a organisé du 13 au 15 novembre 2019, une formation pédagogique destinée à ses enseignants permanents sur le mind-mapping (carte mentale ou carte heuristique en français). Elle été assurée par le Professeur Théophile Lincoln TAPSOBA, Professeur Titulaire de Biophysique et de médecine nucléaire.

« J’apprends chaque jour pour enseigner le lendemain », disait l’écrivain français Emile Faguet. Trois jours durant, les enseignants de l’USTA se sont retrouvés à la place des apprenants afin de suivre une formation sur les cartes mentales.
En effet, le mind mapping a été pensé par Aristote et modélisé par le Psychologue anglais Tony BUZAN afin de trouver une solution aux limites de l’écrit linéaire et de proposer un mode d’organisation de la pensée plus proche du fonctionnement du cerveau. Il est une représentation visuelle des idées et informations sous forme de schéma appelé mind map (ou carte mentale). Un sujet central, des sujets principaux et secondaires, des relations ou branches, organisent les idées selon une vue hiérarchique et associative avec des codes visuels.
Interviewé sur l’importance du mind mapping dans le domaine de l’enseignement, le formateur a dit que « c’est un outil qui permet l’organisation et la structuration des idées. À partir des mots clés et des mots essentiels, il permet à l’enseignant et à l’étudiant de faire une synthèse. Ce qui permettra à l’enseignant de voir à l’évaluation si les étudiants apprenent et mémorisent en tenant compte de ce que l’enseignant veut et en tenant compte des objectifs de l’enseignement ». Il a ajouté que « le mind mapping permet aux enseignants et aux étudiants de gagner du temps. S’il est utilisé, dans les 48 heures qui suivent, l’évaluation peut être faite. »
Dr Marie OUEDRAOGO, participante, donne son appréciation sur l’activité : « cette formation sur le mind mapping a apporté un plus en moi en tant qu’enseignante en ce sens qu’elle a mis à ma disposition un outil favorisant la créativité, l’innovation et la mémorisation à long terme. Cet outil permet donc de développer de nouvelles stratégies dans l’élaboration du contenu du message que j’aurai à passer aux étudiants. C’est une nouvelle méthode participative car les étudiants sont directement impliqués dans l’élaboration de cette carte mentale. Cela favorise le feed-back lors l’évaluation formative que je ferai. »
Quant au Dr Théodora ZOHONCON, une autre participante, elle trouve que « cette formation est la bienvenue. C’est une formation très enrichissante, très nourrie et d’actualité dans le domaine pédagogique. Cette formation a été une belle initiative car elle nous aidera beaucoup à améliorer notre manière d’enseigner. Nous allons mettre en application cette méthode d’enseignement par le mind mapping et apprendre aux étudiants à faire des cartes mentales sur la base des chapitres du cours. C’est pour moi l’occasion de remercier les autorités de l’Université pour tous les efforts consentis pour les enseignants. »
Au cours de cette formation, les enseignants ont reçu la visite du Pr Jacques SIMPORE, Recteur de l’USTA qui les a remerciés et encouragés pour leur participation.



Mot du Recteur
Le Professeur Jacques SIMPORE, Professeur titulaire de Biologie Moléculaire et de génétique Moléculaire, est Docteur en Génétique Moléculaire appliquée aux sciences médicales et docteur en Bioéthique. Il est Membre de l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) ; (...)
Newsletters