Le recteur.

BIOGRAPHIE DU RECTEUR, Prof Jacques SIMPORE

Le Professeur Jacques SIMPORE, Professeur titulaire de Biologie Moléculaire et de génétique Moléculaire, est Docteur en Génétique Moléculaire appliquée aux sciences médicales et docteur en Bioéthique. Il est Membre de l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) ; Membre de l’Académie Africaine des Sciences (AAS) ; et tout dernièrement il a été nommé membre de l’Académie Pontificale pour la Vie (PAV), Vatican.
Depuis septembre 2008, il a été nommé Recteur pour dirriger la prestigieuse université privé catholique d’enseignement supérieur USTA (Université Saint Thomas d’Aquin)

A son actif, il a, à travers plusieurs projets de recherche, publié plus de 300 articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture qui incluent « Nature », « Science », « Nature Genetics » et « Nature Communication » ; publié quatre livres de formation sur le génie génétique et les biotechnologies ; apporté ses contributions pour deux chapitres de deux encyclopédies mondiales sur la bioéthique et rédigé 12 chapitres dans douze livres. Dans Google Scholar, il a : H-index 36 . il a déposé avec la collaboration de ses partenaires 390 séquences d’ADN dans Gene Bank internationale (Référence).

Autres nominations et distinctions :
2016 – Nommé Membre du Comité National de Biosécurité
2015 – Nommé Membre de l’Académie Africaine des Sciences (AAS) ;
2014 – Nommé membre du groupe technique consultatif pour les vaccinations, Ministère de la Santé du Burkina Faso sur la vaccination (GTCV) ;
2014 – Nommé membre du comité d’experts au Ministère de la Santé, chargé des activités des laboratoires nationaux de référence du Burkina Faso ;
2013 – Membre de l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) ;
2013 – Membres du comité d’éthique et de déontologie du CAMES ;
2012 – Coordonnateur du Master en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire ; Université de Ouagadougou (www.labiogene.org ) ;
Nommé membre du Comité Ad hoc de réflexion sur l’Enseignement supérieur au Burkina Faso par le Premier Ministre du Burkina Faso,Arrêté N° 2012-020/PM/SG/ du 21 juin 2012
2010 – Président de l’ONG « Santé et Promotion Humaine », SAPHE ;
2010 – Président de la « Fondation Université Saint Thomasd’Aquin » (USTA) ;
2010 – Nommé Professeur Titulaire à l’Université de Ouagadougou ;
2009 – Nommé Membre du Conseil National de l’éducation, Burkina Faso ;
2009 – Membre du Conseil Scientifique de l’Unité Universitaire à Bobo ;
2008 – Nommé Recteur de l’Université saint Thomas d’Aquin, USTA ;
2008 – Classé expert en Bioéthique dans l’Observatoire mondial d’éthique (GEObs) par l’UNESCO, (Référence) ;
2005-2008– Représentant du Vatican au Conseil de l’Europe, Strasbourg pour la Génétique ;
2006 à nos jours : Directeur du Centre de Recherche Biomoléculaire Pietro Annigoni CERBA/LABIOGENE (www.cerbafaso.org ) ;
2001 – Consulteur du Conseil Pontifical, Opérateurs Sanitaires, Vatican ;
2001 – Membre du Comité Ministériel de Lutte contre le Sida, Burkina Faso ;
1998 – Membre de l’Académie Pontificale pour la Vie (PAV), Vatican ;
1995-2013 : Directeur du Laboratoire St Camille.
Distinctions :
2014 – Décoré « Officier de l’Ordre des Palmes Académiques » ;
2014 – Décoré « Chevalier de l’Ordre international des Palmes académiques, CAMES » ;
2009 - Décoré « Officier de l’Ordre National » ;
2004 – Décoré « Chevalier de l’Ordre National » ;

Courte notice bibliographique

Le Professeur Jacques SIMPORE a contribué à :
• explorer le mécanisme de protection contre Plasmodium falciparum chez les personnes ayant une Hémoglobine S et C (Modiano et al., 2001, Simpore et al., 2002 ; Verra et al., 2007 ; Cyrklaff et al., 2011 ; 2016) ;
• déterminer l’Hétérogénéité moléculaire de la carence en glucose-6-phosphate déshydrogénase au Burkina Faso (BF) (Simpore et al., 2007 ; Ouattara et al., 2015 ; 2016) ;
• développer le programme pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH (Simpore et al., 2005 ; 2006 ; Linguissi et al., 2012 ; Soubeiga et al., 2014) ;
• déterminer les résistances du VIH aux anti-rétroviraux (Nadembega et al., 2006 ; Simpore et al., 2007 ; Kagone et al., 2011 ; Linguissi et al., 2012 ; Sagna et al., 2015 ; Soubeiga et al., 2015) ;
• étudier les polymorphismes des gènes CCR5delta32, APOBEC3G, DC-SIGN, HLAB*57 qui confèrent des résistances contre l’infection par le VIH (Kagone et al., 2014 ; Compaore et al., 2016) ;
• caractériser le Papillomavirus Humain qui induit le cancer du col de l’utérus (Sagna et al., 2010 ; Djigma et al., 2011 ; Ouedraogo et al., 2015 ; Zohoncon et al., 2016 ; Traoré et al., 2016) ;
• génotyper les rotavirus, les souches d’astrovirus, de norovirus qui provoquent les gastro-entérites pédiatriques au BF (Simpore et al., 2009 ; Nordgren et al., 2012 ; Nordgren et al., 2013 ; Phan et al., 2014 ; Nordgren et al., 2015) ;
• caractériser par PCR en temps réel/séquençage, le VHC et le VHB circulants au BF (Simpore et al., 2005 ; Zeba et al., 2012 ; Candotti et al., 2016 ; Diarra et al., 2017) ;
• découvrir pour la première fois en Afrique la bactérie Chryseobacterium indologenes (Zeba et al., 2009) ;
• identifier certains polymorphismes et mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 qui induisent le cancer du sein chez la femme au Burkina Faso (Zoure et al., 2016 ; 2017) ;
• déterminer la composition chimique, antioxydant, anti-inflammatoires et anti-prolifératives des huiles essentielles de plantes du BF (Bagora et al., 2014 ; 2018).

 Autres références

 




Mot du Recteur
Le Professeur Jacques SIMPORE, Professeur titulaire de Biologie Moléculaire et de génétique Moléculaire, est Docteur en Génétique Moléculaire appliquée aux sciences médicales et docteur en Bioéthique. Il est Membre de l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) ; (...)
Newsletters